TEST Hypergraph 8″ TS-Optics

Test et avis sur l’Hypergraph 8″ TS-Optics !!!

C’est la première fois que je donne un avis sur du matériel que je possède mais n’en ayant pas ou très peu trouvé sur le web, je trouvais logique de le faire au cas ou l’un d’entre vous serait intéressé.

Le conditionnement : Une photo suffira amplement pour mentionner l’attention apportée au packaging. La flight case est de bonne qualité et les blocs de mousses prédécoupés permettront de faire en sorte de réutiliser la mallette de nombreuses fois.

L’aspect Général : Idem les photos permettront d’y répondre. Je n’ai pas grand chose à dire sur la qualité d’usinage pour la fabrication du tube. Tous est correct et fait le boulot. La seule chose de regrettable est qu’il est impossible de se servir de la poignée de transport correctement. Les doigts ne passent pas au dessous de cette dernière. Il faut ajouter des entretoises pour permettre de prendre le tube sans se faire peur (car il pèse quand même sacrément malgré sa conception épurée).

Support du Primaire : Bien réalisé. La collimation du primaire bouge très peu a chaque démontage. une légère vérification et retouche au Cheshire suffit. Le masque de chanfrein est déjà présent d’origine et permet d’avoir des étoiles très propres. Il permet également d’éviter que le miroir ne se translate trop entre les trois pattes. La base est assurée par trois triangles rotulés composés de trois petits plots en cuivre (9pts au total). Il faut tout de même ajuster sur le masque de chanfrein les 6 vis de pression pour régler le jeu en translation.

Support de secondaire : Conçu d’une seule pièce il est très robuste car je n’ai pour le moment pas eu besoin de retoucher la collimation de ce dernier malgré de nombreuses manipulations. Il manque par contre un système de réchauffe du secondaire pilotable via l’interrupteur libre situé à l’arrière du tube. En effet seul le switch du Fan est câblé.

Porte Oculaire 3″: Il est immense et tous les réglages utiles sont possible. Rien a redire le backslash est très peu présent et la bague rotative est parfaite. Il aurait été incroyablement utile de pouvoir tourner le PO sans l’aide d’outil. Dommage !!! J’ai effectué un 3D que je mettrais prochainement sur le site pour permettre d’adapter un focuser DIY à base d’arduino.

Correcteur Réducteur : Le Back Focus est assuré à 56mm de la base de ce dernier. Super nouvelle !!! Le correcteur de 3″ est juste immense. C’est la première fois que j’en voyais un aussi imposant et surtout aussi lourd. On comprend le choix du PO robuste car rien qu’a lui seul le DO pèse sacrément. Il est hyper efficace et les étoiles sur l’ASI294 sont propres même sur les bords extrêmes. Pas besoin de crop !!!! Pour pouvoir orienter correctement la cam de guidage du Diviseur Optique, il faut prévoir des entretoises pelables qui glissent sous le correcteur.

Partagez ici Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.